Real Madrid – Mercato : Lopetegui n’a pas la confiance du vestiaire

25

Heureux remplaçant de Zinédine Zidane sur le banc du Real Madrid, Julen Lopetegui n’a pas d’assurance longévité sur le banc merengue. Même son propre vestiaire ne lui fait pas confiance, selon les informations relayées par Mundo Deportivo.

Lopetegui, déjà zéro pièce sur son avenir

Après le départ de Zinédine Zidane qui a surpris le Real Madrid à la fin de la saison, Florentino Perez qui devait trouver rapidement un remplaçant au français a porté son choix sur Julen Lopetegui. Celui qui était il y a encore peu sélectionneur de l’ Espagne ne ferait pourtant déjà pas l’unanimité dans le vestiaire du Real Madrid, selon la presse locale. Mundo Deportivo, explique que de nombreux cadres au sein de l’équipe désertée cet été par Cristiano Ronaldo ne partageraient pas sa vision du jeu et encore moins ses choix.

Gareth Bale, dont il a affirmé en conférence de presse qu’il va bien et qu’il va pouvoir jouer prochainement, serait de ceux au sein de l’équipe qui n’ont pas tout compris de sa méthode. Keylor Navas, Mariano Diaz ou même Luka Modric ne seraient tous pas fan de la façon de travailler de Julen Lopetegui.

Même si le Real Madrid est deuxième de Liga avec le même nombre de points que le leader FC Barcelone (14 pts), les résultats de ce début de saison ne séduisent pas vraiment la direction du club. Comme les Catalans, les merengues sont à 4 victoires, 2 matchs nuls et 1 défaite sur leurs 7 premières rencontres de ce début de saison.

En conférence de presse, l’espagnol de 52 ans qui ne pouvait ignorer plus longtemps les regards accusateurs a déclaré : « Un entraîneur assume tout, est responsable de tout, surtout de ce qui est mauvais, jamais ce qui est bon. »

Lopetegui rappelle les responsabilités des joueurs

Mais les résultats sont là et ils ne sont pas brillants. Un plan pour les améliorer ? Évidemment puisqu’il a rajouté : « Nous travaillons pour que l’équipe continue de s’améliorer ». À l’autre question de savoir s’il craint pour son avenir déjà présenté comme incertain par plusieurs journalistes madrilènes, il réponds : «Non, l’entraîneur prépare simplement la tête de ses joueurs pour le prochain match», une façon de dire qu’il n’est pas seul responsable et qu’il ne peut pas non plus tout faire tout seul.

Mais la réalité dans le football est qu’il est difficile de limoger 22 joueurs que d’éjecter un coach, ce qui confirme un doute sur l’avenir de Julen Lopetegui qui entrer dans une intenable période de test à chaque match à venir du Real Madrid.

Demain samedi, les merengues se déplacent sur le de la Deportivo Alavés, un match qu’il devront absolument remporter pour éviter que se concentre sur les épauls de leur coach la pression d’une éviction.



La Suite & Source