Portrait : Qui est Jean-Clair Todibo ?

61

​C’est l’un des feuilletons de ce début de ​mercato hivernal. Le jeune toulousain, à peine dix matchs de Ligue 1 au compteur, prendra la direction du FC Barcelone cet été. Mais alors qui est ce défenseur français, présenté comme le “nouveau Varane” qui aura comme coéquipiers Messi, Suarez et consort dans six mois ?

Jean-Clair Todibo est né il y a dix-neuf ans en Guyane. Il commence le football aux Lilas en banlieue parisienne. Il part pour la ville rose en 2016 et fait ses grands débuts en Ligue 1 face aux Girondins de Bordeaux en août dernier. Il enchaîne les prestations remarquées pour diverses raisons avec une expulsion express face à Guingamp début septembre, en marquant un but important à Rennes à la fin du même mois et par l’étendue de ses qualités. Après seulement dix matchs dans l’élite, le milieu devenu défenseur défraye la chronique depuis quelques semaines, au coeur d’un bras de fer avec le TFC, où il ne joue plus depuis deux mois.

Les dirigeants toulousains ont proposé un premier contrat professionnel intéressant (selon leurs dires) au joueur qui a décliné l’offre en cédant aux sirènes de l’étranger. Les grosses écuries se bousculaient au portillon pour l’acquérir et le ​Barca a été le plus fort dans cette histoire, en devançant notamment la Juve.

Comme Rabiot, Dembélé et autre, Todibo c’est avant tout le signe de la folie d’un football moderne où quelques performances suffisent à attiser la convoitise des mastodontes du Vieux Continent, entraînant un conflit avec un club formateur souvent impuissant. 

Ainsi, le Téfécé ne gagnera pas un euro dans l’histoire, Todibo partant libre pour l’Espagne. L’Equipe a fait sa une mercredi sur le clash entre le président Sadran et le club espagnol, la patron du TFC fustigeant “l’arrogance” du Barca dans ce dossier. 

Une chose est sûre, les clubs lambda de notre championnat ne font pas le poids pour retenir les futures présumées pépites du ballon rond. Le transfert a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, parfois heureuses pour le joueur, tantôt désabusées face à la tournure des opérations. L’intéressé semble en tout cas aux anges, mais pleinement toulousain pour l’instant, à en juger par ce tweet.

Seul l’avenir dira si le choix du français était judicieux ou non…



Source Article : Lire l’article complet

at Sed dictum diam risus. Praesent sed dapibus Aenean