Ligue des champions : le Real Madrid malmené par l’Ajax mais victorieux – Foot

52


Foot


Ligue des Champions

Publié le
| Mis à jour le

Dans cette manche aller du huitième de finale de Ligue des champions entre le Real Madrid et l’Ajax Amsterdam, ce sont les Espagnols qui mènent (2-1) avant le retour à Santiago-Bernabeu, le 5 mars.

Football - Ligue des champions - Le but de Nicolas Tagliafico refusé par Darmin Skomina. (Tom Bode/Presse Sports)

Le but de Nicolas Tagliafico refusé par Darmin Skomina. (Tom Bode/Presse Sports)

Le match : 1-2

Les joueurs de l’Ajax Amsterdam auront livré un véritable combat à l’Amsterdam Arena, ce mercredi soir, lors de leur huitième de finale aller de Ligue des champions contre le Real Madrid (1-2). Mais leurs efforts n’auront pas été récompensés. À la mi-temps de cette confrontation, ils peuvent nourrir des regrets au regard des occasions manquées. Ils devront s’imposer de deux buts à Santiago-Bernabeu, le 5 mars prochain, pour espérer décrocher leur ticket pour les quarts de finale.

L’Ajax Amsterdam avait pourtant réalisé l’entame de match parfaite en effectuant un pressing très haut qui déstabilisait de fragiles Madrilènes. Un premier quart d’heure de haute intensité qui se prolongeait pendant 45 minutes et se traduisait par un Dani Carvajal en grande difficulté face au couloir gauche Neres/Tagliafico.

La défense du Real Madrid est une première fois alertée quand Dusan Tadic touche la transversale d’un Thibaut Courtois battu (25e). Une seconde fois quand Hakim Ziyech écrase trop sa frappe, seul face au gardien du Real (35e). Le coup de boutoir arrive deux minutes plus tard, un but logique mais refusé par Darmin Skomina pour une position de hors-jeu de Dusan Tadic (voir le fait du match). Malgré leur domination, les Néerlandais doivent se contenter du 0-0 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, le Real Madrid sort le bout de son nez et fait enfin briller André Onana, le portier camerounais de l’Ajax Amsterdam. Finalement, Karim Benzema ouvre le score pour les Espagnols contre le cours du jeu (59e) après un fantastique travail sur le côté gauche de Vinicius qui délivre une offrande au Français qui inscrit par la même occasion son soixantième but en Ligue des champions.

Un véritable coup de massue sur la tête des Néerlandais qui mettent une bonne dizaine de minutes avant de revenir dans la rencontre. Ziyech, jusque-là maladroit face au but, ne manque pas son plat du pied entre trois défenseurs madrilènes, imparable pour Courtois (74e). La fin de match est décousue et les deux équipes se rendent coup sur coup. Et à ce petit jeu-là, ce sont les Madrilènes qui prennent le dessus. Carvajal lancé côté droit, offre un caviar à Asencio qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (86e). Jusqu’au bout, les Néerlandais seront dangereux mais Courtois sort l’arrêt qu’il faut face à Dolberg (92e).

Le joueur : Vinicius

La connexion entre Karim Benzema et Vinicius a encore frappé sur la pelouse de l’Ajax Amsterdam. Le Brésilien était à l’origine de la moitié des buts marqués par le Français depuis le 24 janvier. Ce soir, il fait encore monter le pourcentage en délivrant une offrande à l’international français pour l’ouverture du score après un énorme travail dans son couloir gauche (59e).

Outre cette action de jeu, il aura été l’attaquant du Real Madrid le plus dangereux offensivement. Il aurait pu ouvrir le score après sa chevauchée fantastique conclut par une frappe puissante détournée par Onana (14e). Mais, surtout, sa relation avec Sergio Reguilon est à souligner. Ils ont fait du côté gauche du Real Madrid, le côté privilégié pour s’approcher de la surface adverse. Il n’était pas non plus avare d’efforts défensifs pour revenir aider son latéral face à la paire Mazraoui/Ziyech.

600
Sergio Ramos rentre dans le cercle très fermé des joueurs ayant disputé au moins 600 matches avec le maillot merengue. Le capitaine madrilène avait fait ses débuts le 10 septembre 2005 lors d’une défaite 3-2 contre le Celta Vigo à Bernabeu.

Le fait : première utilisation du VAR en Ligue des champions

Nicolas Tagliafico vient d’ouvrir le score après une erreur de main de Thibaut Courtois sur une tête de De Light. C’est à ce moment, à la 37e minute, que Darmin Skomina, l’arbitre slovène de la rencontre, est interpellé par les arbitres situés dans le car régie du vidéo arbitrage assisté.

Après visionnage des images, l’arbitre assistant décide de refuser le but pour un hors-jeu de Dusan Tadic qui ne touche pas le ballon mais fait action de jeu avec son corps sur le portier madrilène. Ce but récompensait la première mi-temps des Néerlandais qui doivent se contenter d’un score nul et vierge à la mi-temps.


Dylan Le Mée



Source Article : Lire l’article complet

ut lectus suscipit Phasellus ultricies venenatis dolor sem, id fringilla nec