Les 10 meilleures punchlines des rappeurs sur le foot

64

De nombreux rappeurs sont fans de foot et la réciproque l’est tout autant, il est donc peu surprenant de voir les deux genres se mêler. Très souvent, on retrouve dans différents punchlines des métaphores axés sur le foot ou les footballeurs, et certaines parmi elles sont cultes. Voici les meilleurs d’entre elles.

10. BOOBA : “J’ai pris des cartons, j’ai trop tiré la vie par le maillot”

Commencer ce top avec le rappeur Booba résonne comme une évidence, tant le rappeur de Boulogne est impliqué dans le football, notamment dans l’affaire Benzema, où il ne manque pas de réagir en fustigeant le sélectionneur Didier Deschamps.

Cette punchline est tiré de son titre “Ma destinée”, et, un clin d’oeil à son manque de discipline au quotidien, d’ailleurs sa récente bagarre avec un autre rappeur dans les travées de l’aéroport d’Orly, lui aurait bien valu un rouge, si ce n’est plus.

9. SETH GUEKO : “J’veux plus de maille que l’OM ou que Michael Owen”

L’artiste du 95, appelé Seth Gueko est un maître en matière de punchline, visiblement un peu moins en prévision.

Car même si c’était pour la rime, l’OM et Owen sont tout sauf des références en matière de deniers.

La question désormais que l’on se pose, a-t-il plus de maille que l’OM ou Owen ? Rien n’est moins sûr.

8. JUL : “Dans l’rap je pose le jeu un peu comme le fait Iniesta”

Jul est un rappeur originaire de Marseille, et il est certainement le plus légitime quand il parle de foot, puisqu’il a failli jouer à l’OM.

Ainsi, sa référence à l’ancien joueur du FC Barcelone, dans le titre “ma paranoïa” vient attester de sa bonne culture football car Iniesta est un footballeur hors pair qui a tout remporté dans sa carrière.

On souhaite au rappeur du sud d’embrasser la même trajectoire et d’être aussi titré que le milieu de terrain Catalan.

7. LACRIM : “On aime les vrais sommes, les diamants 100 carats, on aime les vrais hommes : Lassana Diarra

Lassana Diarra, international Français et joueur du PSG, est un joueur qui jouit d’une jolie cote de popularité chez les rappeurs hexagonaux.

L’hommage de Lacrim, dans le morceau “Sale époque” est à la hauteur de l’homme qui paraît énigmatique pour bon nombre d’observateurs du ballon rond.

Le parallèle avec les “sommes” dans la punchline du rappeur du 94, est sans doute innocent, mais nous empêche malheureusement pas de penser que l’ancien numéro 10 du Real n’est souvent pas loin des gros “cheikhs”.

6. ROHFF : “Plus rien à faire dans le rap français comme Karim à Lyon”

Rohff et Karim Benzema ont longtemps été amis et ont même collaboré sur un titre de l’album “La cuenta – fais moi la passe“, où le joueur du Real ira jusqu’à pousser la chansonnette. 

Dans le morceau “Magnifique”, le rappeur de Vitry estime en quelque sorte, que le talent de l’international Français est devenu trop grand pour l’OL, son club formateur.

Dix ans se sont écoulés depuis cette chanson, Rohff et KB9 ne sont plus amis, néanmoins le “padre du rap game” avait vu juste, Benzema est le titulaire au poste d’avant-centre chez les merengue depuis 2009. 

Une question s’impose, à quand un remplacement de Rohff en lieu et place de Stéphane Guy au micro de Canal plus ?

5. MAC TYER : “J’suis ni gauche ni droite comme les jambes de Dembélé”

La punchline est au rap ce que le crochet est au foot, et Mac Tyer ne s’est pas trompé en mentionnant le néo champion du monde tricolore, Ousmane Dembélé.

Dans ce passage issu du son “comme à l’ancienne” le rappeur d’Aubervilliers met en exergue les talents de Dembélé mais aussi de ses opinions politiques et se déclare ni de la mouvance de gauche ni celle de droite.

Une punchline ciselé à l’image des dribbles déroutants de celui que l’on surnomme “crochet crochet”. 

Reste à savoir si le natif de Dreux est plus en mesure de nous répondre pour quel parti vote-t-il ? Gageons qu’il en sache davantage que sur son pied fort…

4. FABABY : “Barthez dit que cette punchline est tirée par les cheveux”

Dans le titre “wesh ma gueule“, le rappeur Fababy nous rappelle son habileté dans l’exercice qui concerne la punchline.

Une démonstration pleine d’à propos qui se veut simple, limpide et efficace mais avec un contenu laissant penser le contraire, où la particularité physique de Barthez est mis en relief. Tout un art.

À tel point, qu’il est peu sûr que l’ancien gardien champion du monde 98 des Bleus aurait pu la voir arriver.

3. KAARIS : “Je n’ai confiance qu’en mon Desert Eagle et en Zizou dans les arrêts de jeu”

Le nom de Zinedine Zidane a souvent été repris par les rappeurs en France, car ce dernier représente la France d’en bas arrivé tout en haut.

Mais plus qu’il fallait en sortir qu’une, on a décidé de vous partager celle de Kaaris sur le titre “Kalash” qui fait écho au sang froid du légendaire footballeur français et à la caractéristique fatale d’une arme à feu.

Des mots qui résonnent comme une évidence tant les deux sont létales. Materrazzi en sait quelque chose…

2. REDK : “Suffit d’une panenka pour transformer les meilleurs gardiens en bouffone”

REDK est un rappeur est un rappeur originaire de Marseille, décidément… Certes peu connu mais non moins talentueux et sa punchline dans le morceau “simple constat” est là pour le prouver.

Dans cette lyrics il tourne en dérision la panenka subite par le portier Italien Gianluigi Buffon face à notre Zizou national. Une punchline de grande maîtrise pour une gestuelle technique du même acabit.

Qu’on se le dise, l’ancien portier de la Juventus n’est pas une bouffonne, mais devant Zidane tous les joueurs le sont quand même un peu…

1. LA FOUINE : “Quand j’me fait s**** j’ai le sourire à Ngolo Kante”

On clôt notre liste avec sans douta la plus sulfureuse des punchlines, et elle est l’oeuvre de l’artiste issu de Trappes, tout comme un certain Nicolas Anelka, La Fouine.

Dans le titre “Aventador” le rappeur à la barbichette emploie un terme propre à une pratique sexuelle, que nous nous garderons de retranscrire, avant de nous renvoyer au sourire si singulier de l’ancien milieu de terrain du SM Caen.

Une sortie quasiment antinomique tant l’international paraît innocent, d’ailleurs des rumeurs relatent que le milieu de terrain de poche serait toujours vierge. 

Source Article : Lire l’article complet

suscipit quis, eget mi, commodo consectetur Donec