Le PSG coulé et éliminé par Manchester United en 8es de finale de la Ligue des champions – Foot

36


Foot


Ligue des Champions

Publié le
| Mis à jour le

Incroyable scénario au Parc des Princes. Battu par Manchester United (1-3) ce mercredi, dans un match qu’il a pourtant dominé, le PSG a été éliminé en 8es de finale de la Ligue des champions, malgré son succès acquis à Old Trafford à l’aller (2-0).

Le match : 1-3

Au lendemain du coup de tonnerre de Madrid, et la chute du grand Real contre l’Ajax Amsterdam (1-4), la foudre est tombée au Parc des Princes également. Après l’incroyable « remontada » subie face au Barça en 2017 (4-0, 1-6), le PSG a été éliminé par Manchester United (1-3), après avoir pourtant gagné 2-0 à Old Trafford. Un penalty de Rashford dans le temps additionnel a assommé les Parisiens, qui ont dominé techniquement, mais avec une inexplicable peur au ventre. Encore.

C’est un scénario inattendu qui a eu lieu en première période sous la pluie fine de la Porte d’Auteuil. Malgré une énorme possession et la maîtrise technique, le PSG est rentré au vestiaire avec un but de retard (1-2), sans que l’on comprenne vraiment comment cela avait pu arriver. Avec une équipe B ou presque, compte tenu des nombreuses absences, Manchester United n’a quasiment rien montré. Mais Romelu Lukaku, en grande forme actuellement, s’est vu offrir un doublé (2e, 30e), sur deux erreurs de Kehrer et Buffon (voir ci-dessous). Dalot a même frôlé le troisième but (42e).

L’égalisation de Juan Bernat (12e) semblait pourtant avoir témoigné du réveil des Parisiens. Mais la maestria technique de Verratti au milieu et les accélérations de Di Maria ou Mbappé n’ont pas vraiment éteint ce sentiment de fragilité. MU, plus présent dans les duels, est resté tout le match à l’affût. Di Maria a cru libérer le Parc après une talonnade géniale de Mbappé, mais M. Skomina et le VAR n’ont pas manqué son hors-jeu (56e). Mbappé a manqué un face-à-face avec De Gea avant un tir de Bernat sur le poteau (84e), sur une action qui aurait permis d’abréger les souffrances du Parc. Au lieu de ça, Kimpembe a commis l’irréparable dans le temps additionnel (voir ci-dessous). Rashford a trompé Buffon pour enterrer les Parisiens, amorphes, livides, hébétés de longues minutes sous la pluie du Parc après le coup de sifflet final.

Le fait annonciateur : les boulettes de Kehrer et Buffon

Malgré sa très grande maîtrise, le PSG s’est mis la pression tout seul au Parc des Princes. La défense parisienne a offert un doublé à Romelu Lukaku (2e, 30e) sur deux erreurs individuelles énormes. D’abord, Thilo Kehrer, pourtant sans pression, a donné une passe en retrait pour l’homme invisible, et le Belge a bondi dans le dos de Thiago Silva pour effacer la sortie de Buffon et ouvrir le score. C’est ensuite Gianluigi Buffon qui a craqué, en savonnant une frappe lointaine de Rashford au rebond vicieux. Lukaku a suivi en renard pour son troisième doublé en trois matches.

Le fait décisif : la main de Kimpembe

Le regard de Presnel Kimpembe pendant que M. Skomina regardait son petit écran a offert un bon résumé de la soirée parisienne. À la 92e minute, le défenseur parisien a contré du coude une frappe de Diogo Dalot. Soudain, le temps s’est arrêté au Parc. Le VAR a pris le temps d’analyser plusieurs fois les images – des secondes interminables pour le défenseur français – avant de désigner le point de penalty. Marcus Rashford a frappé en force côté gauche pour ne laisser aucune chance à Gianluigi Buffon.

Nathan Gourdol
Nathan Gourdol



Source Article : Lire l’article complet

efficitur. leo. commodo leo fringilla ultricies ut risus.