Jean-Michel Aulas, président de l’OL : « Ada Hegerberg est unique » – Foot

57


Foot


Ballon d’Or

Publié le

Le président de l’Olympique Lyonnais confie sa fierté d’avoir vu son attaquante norvégienne remporter le premier Ballon d’Or féminin.

Football - Ballon d'Or - Hegerberg entourée par Modric et Mbappé. (A. Mounic/L'Equipe)

Hegerberg entourée par Modric et Mbappé. (A. Mounic/L’Equipe)

« Qu’avez-vous ressenti au moment de voir votre joueuse Ada Hegerberg devenir la première Ballon d’Or féminin ?
C’est une joie immense. D’une part parce qu’Ada est une excellente joueuse. D’autre part car c’est une fille formidable qui est le symbole d’une génération qui s’entend bien. Toutes nos meilleures joueuses étaient nominées mais elles étaient toutes très heureuses que ça soit Ada qui l’emporte. Ce qui n’arrive pas chez les garçons. C’est un honneur collectif.

Quel regard portez-vous sur votre joueuse ?
Elle mérite cette distinction par la manière dont elle truste les distinctions depuis des années. C’est aussi une vraie jeune femme avec la qualité de l’élégance et la fierté qui la caractérisent. En plus d’être la première Ballon d’Or féminin, c’est une femme qui vit sa féminité comme les autres femmes. Cette féminité qui fait que tout le monde l’adore. Footballistiquement, elle a ce potentiel que seuls les grands joueurs ont. Avec cette puissance physique, cette technique et cette audace. Ada est unique. C’est une avant-centre exceptionnelle qui fait partie des joueuses qui marquent toute une génération.

Ce Ballon d’Or récompense la manière dont votre club s’est investi pour le développement du football féminin ?
C’est exactement ça ! Je suis actuellement en réunion avec le board de l’ECA (l’association européenne des clubs). À l’exception de Florentino Pérez, le président du Real Madrid, qui était à la cérémonie du Ballon d’Or, tous les présidents des grands clubs européens sont là. Et je peux vous dire que la victoire de l’OL avec Ada a été fêtée comme celle du Real avec Luka Modric. Cela montre que le football féminin a franchi une étape et que ce qu’on a fait pour son développement obtient une forme de reconnaissance de la part des grands clubs. C’est extrêmement positif. C’est une belle fierté pour le football féminin et pour Lyon. »


Bilel Ghazi



Source Article : Lire l’article complet

lectus consectetur felis porta. at Sed libero tristique libero. elementum ut fringilla