Espanyol – FC Barcelone (0-4) : Les notes de la raclée du Barça dans le derby

45

Le derby catalan s’annonçait bouillant, et il l’a été… Mais pour une seule équipe en particulier. Ce soir, le ​FC Barcelone était emmené par un collectif rigoureux, une attaque de feu, mais surtout par le cinquième joueur au classement du Ballon d’Or, qui nous a rappelé que n’importe quelle récompense individuelle ne pouvait contredire son génie. The G.O.A.T.


​Marc-André ter Stegen – 5,5 : Très peu sollicité, Ter Stegen a plus servi de solution en retrait à Piqué et Lenglet qu’à stopper les tirs adverses. 

Nélson Semedo – 6 : Très actif dans son couloir droit, le Portugais a encore marqué des points. Ça va être difficile de trouver des arguments à Sergi Roberto quand celui-ci va revenir de blessure… Pas vrai Ernesto ?

Gerard Piqué – 6,5 : Le patron de la défense catalane a répondu présent. Sifflé par le public de Cornella sur chaque ballon touché, Piqué s’est montré imperturbable. Comme si l’insulter le rendait plus fort, sacré Gerard.

Clément Lenglet – 5,5 : Très peu de travail pour le défenseur français, mis à part quelques frayeurs sur coups de pied arrêtés 

Jordi Alba – 5,5 : Pour une fois, on aura peu vu Jordi Alba jouer le quatrième attaquant dans le camp adverse, en raison d’un Dembélé omniprésent sur le côté. Le latéral espagnol s’est contenté de couvrir son couloir gauche, en s’accordant de temps à autre quelques montées.

Sergio Busquets – 6 : La tour de contrôle n’a pas faiblit, toujours un aussi bon placement et une justesse technique remarquable.

Ivan Rakitic – 5,5 : Match moyen-plus pour le Croate. Quelques ballons perdus et/ou d’imprécisions, mais une prestation tout de même satisfaisante défensivement.

Arturo Vidal – 7 : Souvenez-vous du début de saison, où il chauffait le banc. Et bien cette époque est désormais révolue. Arturo Vidal est désormais essentiel dans l’entre-jeu barcelonais : pressing, projection vers l’avant, récupération… Le chilien était partout !

Lionel Messi – 10 : Cinquième au Ballon d’Or, Pelé qui le réduit à “un bon pied gauche”… Il n’en fallait pas plus pour que la Pulga remette les pendules à l’heure. Ce soir, Messi a réalisé une véritable masterclass mêlant accélérations, petit pont, coups francs sublimes, passes surnaturelles et autres “regates” qui nous ont encore fait prendre conscience d’une chose : quelle chance de vivre à son époque, et quel honneur de le voir jouer.

Luis Suarez – 6 : Tout juste revenu de blessure, El Pistolero s’est montré à la hauteur du derby. Buteur, il a également bien participé au rouleau compresseur offensif blaugrana.

Ousmane Dembélé – 7 : Le Français continue sur sa lancée ! Auteur d’un but magnifique, Dembélé s’est montré appliqué en réalisant des bons choix de passes, et le tout s’en faire 50 crochets (seulement 49).

​​



Source Article : Lire l’article complet

mattis eget odio id, venenatis, fringilla neque. ipsum Donec ut porta. dictum