«En septembre, je vais me remettre à croire» – Foot

12

engueran1970

Une Histoire parsemée de tragédies

La tragédie, dans notre ADN. Cette défaite, nous fait revivre les heures plus sombres de notre club, à une échelle différente, à la hauteur de nos investissements et de notre ambition. Avant, nous avions la fameuse crise novembre à laquelle nous n’echappions quasiment jamais. Désormais, nous avons les phases finales de Ligue des champions. Il y a une sorte d’incompréhension et de frustration par rapport à ces échecs répétés, qui sont difficilement explicables. La honte est également présente face à ces joueurs qui sont parmi les mieux payés d’Europe et qui se liquéfient lors des grands rendez-vous. Les choix très très discutables comme celui de titulariser Buffon au détriment d’un joueur formé chez nous en pleine ascension laissent songeur… Nous trainons donc, malgré des victoires nationales répétées une image que nous n’arrivons pas à gommer malgré l’arrivée décriée des Qataris :celle d’un club qui vit des échecs répétés, moqué par les autres, à une autre échelle désormais. C’est notre destin, tragique, que l’on continuera de traîner avec ces joueurs depuis trop longtemps au PSG (Marquinhos, Verratti, T. Silva entre autres…)

Sebastien.richard838

Ça ne change rien

Être supporter c’est aussi l’être dans les moments difficiles pas uniquement lorsque tout va bien et que les titres tombent. Donc même si l’élimination fait mal, que j’aimerais voir la Direction prendre enfin la mesure du problème et cessez de se voiler la face, je reste derrière le Club et continuerai à encourager cette équipe, dans les bons comme dans les mauvais moments.

davidcoulhard

Un sentiment de Honte

Depuis 2011 beaucoup de chose ont changé au Paris Saint-Germain avec l”arrivée du fonds souverain Qatar Investment Authority. La dimension du club n”est plus la même, les joueurs sont maintenant de classe mondiale, le stade est complet quel que soit l”adversaire, mais il y a un, mais, il manque quelque chose. Ce qui va faire passer le PSG de grande équipe à grand club. Mais au lieu d’aller de l”avant, j”ai l”impression que le club recule d”année en année en Ligue des Champions, là où justement il doit passer un cap. Les premières campagnes européennes laissaient entrevoir un bel avenir. Hors depuis la célèbre remontada de 2017, j”ai l”impression que le club a perdu toute confiance en lui au moment où justement il doit prouver qu”il fait partie des grands d”Europe. Entre manque de caractère ou crispation le club n”y arrive malheureusement pas (cf Real Madrid l”année dernière). Avec l”arrivée de Thomas Tuchel, quelque chose a changé, la gestion notamment de l”effectif et des individualités n”avait plus rien à voir avec la gestion de Unai Emery. Enfin le groupe avait du caractère, que ça soit sur les petits matchs ou bien même en LDC. Terminé devant Liverpool et Naple en LDC était fort,et nous supporters avions vu un possible très beau parcours en LDC. Et là, la honte totale, tu gagnes à Old Trafford pour venir perdre chez toi contre une équipe B de Manchester. Un vrai supporter continuera à supporter son équipe, mais des choses doivent absolument changer au PSG.

IbraMenezpsg

Un sentiment de gâchis

Je regardais le match avec ma bande de potes. On était plutôt sereins au départ même s’il avait commencé à pleuvoir et que cela m’avait donné un mauvais pressentiment. Je savais qu’on allait avoir droit à un match bizarre. Le match commence, catastrophe dès le début on commence à avoir tous la boule au ventre. Égalisation, l’atmosphère se detend. Puis, le cataclysme, sur la boulette du 2-1 on sait que ça va mal finir et on a plus pris aucun plaisir devant le match jusqu’à la fin. On savait qu’il y aurait encore un fait de match contre nous. C’est comme ça depuis 7 ans. Après être sorti la tête haute en 2013 contre le Barça puis avoir enchaîné les débâcles contre Chelsea, Barcelone à nouveau, City et Madrid, on a assisté, impuissants, a une énième honte internationale pour notre équipe après ce sentiment de vol en 2017 (merci Aytekin). En rentrant chez moi, j’ai pleuré, même vomi, rempli de frustration et encore sous le choc, je n’ai pas dormi cette nuit-là. Je me demande encore comment est-ce possible de se faire éliminer comme ça en ayant beaucoup mieux joué qu’un Machester diminué et sans envie. Si on la gagne un jour, toutes ses années de gâchis n’auront fait que renforcer la joie qui arrivera avec la premiere étoile.

charlygeorges

Par(t)is Sans Gloire

Je sais, faire un jeu de mot avec l’acronyme de mon club de coeur, je devrais laisser ça aux supporters adverses mais là … On peut dire que cette élimination fait mal, par la manière, contre un adversaire qui était venu au Parc pour ne pas prendre une valise et qui réussit à se qualifier sans rien tenter. 2 buts sur des erreurs individuelles et un autre sur décision du VAR dans les arrêts de jeu et puis s’en va, fini, les illusions s’envolent … encore une fois devrais-je dire. À la désillusion vient se greffer un sentiment de travail mal fait, de sabordage, d’une fébrilité incroyable. Si la chance sourit aux audacieux, on peut dire que la poisse colle aux froussards. Jamais face à cet adversaire, Paris n’aura joué ce match retour en patron. L’autorité affichée au match aller s’est volatilisée dès la 2 ème minute… et le début du scénario catastrophe a commencé à s’écrire jusqu’à l’apothéose et ce pénalty accordé à la 92 ème minute. L’ironie du sort veut que ce soit le VAR qui décide du destin funeste du Paris SG … Cet outil technologique réclamé à cor et à cri après l’élimination subie contre le Barça ou encore le match aller de l’an passé contre le Real. On pensait que l’injustice ne pourrait plus s’inviter pour décider de notre sort européen… Et bien si, question «d’interprétation», de «point de vue». Nous sommes maudits, mais ce coup-ci on aura bien tendu le bâton pour se faire battre ! ps : Je suis supporter de Paris depuis 1979 et encore pour un moment.

djchrisrod

Ma première au Parc

Fan du PSG depuis 1995, il était temps pour moi d’enfin assister à mon premier match au Parc des Princes, profitant de quelques jours dans la capitale en amoureux. Maillots sur le dos, encouragés par le bon résultat de l”aller, nous arrivons deux heures avant le début du coup d”envoi afin de profiter du moment. Et bizarrement, dû sans doute aux résultats passés, il y avait plus de tension que de passion. Bon, le match commence… mal, forcément, mais J. Bernat délivre le stade ! Et là, on se sent libérés ! Et puis arrive ce qui arriva… Beaucoup de stress, de colère, d’incompréhension… J’ai encore du mal à comprendre comment l’équipe a pu perdre. Alors comme D. Roustan l”avait rappelé dans l’émission «L’Ééquipe du soir », on peut changer de tout sauf de club – fameux proverbe argentin. Mais aujourd’hui, j’avoue ressentir un certain rejet de mon équipe. La fin de saison sera sans saveur pour moi. Et attends le début de la prochaine pour pouvoir – peut-être – retrouver ma flamme de supporter.

nico1611

Impossible n’est pas PSG

Etre supporter du PSG c’est un sacerdoce car finalement on souffre beaucoup. Là où depuis l’arrivée des Qatariens, on croyait ne plus revivre des moments de crise ultime ou des défaites humiliantes, il y a malheureusement toujours des moments, comme ce 8e de finale, où on se retrouve défaits moralement voire physiquement et qu’on se dit que ce n’est pas possible de revivre encore des choses comme cela. Passer le dépit, et le temps passant, on se remet d’aplomb mais il faut bien avouer que ça prend de plus en plus de temps pour retrouver une certaine envie. Ce n’est que du foot, les défaites font partie de ce sport mais pas comme celles vécues cette année ou il y a 2 ans. Allez Paris !

AGEVIM

Écoeurant

J’étais en séjour à Prague où j’avais passé un excellent moment et ce match devait être le couronnement de celui-ci. Au final nous perdons et j’avais tout oublié de mon séjour. Immédiatement après le match j’ai résilié mon abonnement à RMC SPORT, retiré application PSG et L’Équipe pour effacer ce nouveau cauchemar et ne pas en entendre parler. Je n’ai pu trouver le sommeil que tardivement en repensant à ce match et au chambrage que j’allais subir le lendemain au travail. Depuis, je ne suis plus l’actualité du foot et encore moins du PSG, on m’a parlé de votre demande et me voilà donc. J’aime toujours ce club mais la saison pour moi est finie seule la Ligue des champions nous offrait du rêve. Je vais peut-être regarder PSG-OM. Nous sommes la honte du foot mondial ce n’est pas rien mais les joueurs eux ne se traumatisent pas plus que cela.

Flayers

Flots d’émotions et de questions

70e minute, je regarde mon grand-père, lui disant : «Ça y est, on a perdu, nous sommes éliminés». J’avais l’impression d’avoir déjà vu ce match des dizaines de fois. Cela se produira 20 minutes plus tard, comme ci c’était finalement inévitable. C’en était trop. Un flot d’émotions intenses m’envahit alors. Après une soirée trop difficile, le lendemain le fut d’autant plus. Au réveil, ce match me vient directement à l’esprit, le doute s’installe. Ai-je rêvé ? La joie vient même s’emparer de moi, croyant au simple cauchemar pendant près d’une minute. Mais voila, c’est bien vrai. Cette sensation me reviendra jusqu’à deux jours après le match. Les critiques fusant de mon entourage sont impossibles à encaisser. Beaucoup de questions se poseront à moi pendant les jours qui suivront. Je commence à penser qu’il faut que je m’éloigne un peu du football, celui-ci prenant inévitablement trop de place dans ma vie, sur mes émotions et sur mes relations. Prendre aussi du recul avec le PSG, nom à présent définitivement sali à travers toute l’Europe, et pour lequel j’ai maintenant une colère monstre. Inévitablement, je pense aussi à résilier mon abonnement au Parc des Princes, il me paraît difficile de supporter aussi intensément que durant ces dernières années, et je ne veux pas me mentir à moi-même en allant au stade, chantant et criant de toute mon âme, avec toujours cette amertume me restant à l’esprit. Mais voila, je suis et resterai, sans doute à mon plus grand désarroi, supporter du PSG.

FifaCanape93

C’est le sport…

Très déçu sur le coup, l’entrain est retombé un peu vu qu’il reste peu d’enjeu cette année, mais heureux d’au moins pouvoir espérer/envisager chaque année que mon club fasse un bon résultat en LDC. Il faut savoir apprécier ce qu’on a.

steph181269

Paris dans nos coeurs

Avec beaucoup de tristesse, mais je me dis que l’on reviendra plus fort l’année prochaine. Et de plus on sera certainement champions de France, ce qui est le plus important pour moi. Alors je supporte le PSG dans la victoire comme dans la défaite. La roue finira par tourner et un jour, on sera le premier club français à jouer la Coupe du monde des clubs et à la gagner.

.9517

Faisons corps…

Ce qui ne nous tue pas…nous rend plus fort. Je suis supporter du PSG depuis 1978. Bien sûr que je suis déçu de cette défaite mais j’ai été confronté à la maladie et ça relativise beaucoup de choses. Avec Tuchel, on a retrouvé de l’ambiance, des sourires …. C’est très important pour un club, les joueurs, les supporters…. On s’emmerde dans un club triste, sans âme…. Pour moi, la valeur de notre championnat ne nous élève pas lors des joutes européennes. Et puis certains clubs seront toujours plus protégés, favorisés de part leur histoire, renommée…… Alors faisons corps autour du club…

Dhargon

Mars 1993 – Mars 2019.

Un peu plus d’un quart de siècle s’est écoulé depuis ce quart de finale incroyable et j’ai toujours la même passion pour les mêmes couleurs, pour l’histoire tourmentée de ce club unique qui année après année n’en finit plus de dérouter observateurs et supporters. Ce match contre ManU m’aura, comme tout un chacun, fait hurler. Des erreurs venues d’ailleurs d’un gardien italien couronné ou d’un défenseur allemand novice à la perte de balle, d’un Mbappé si proche de boucler l’affaire que la seule solution pour ne pas marquer était d’écraser le cuir sous ses crampons. Moment surréaliste que je vois encore au ralenti. Quelques heures après, encore sonné, je me suis pris à espérer que la rencontre allait se jouer le lendemain, que ce n’était pas encore fait. Et puis je me suis réveillé. Tête reposée, je me dis que ce n’est qu’une péripétie de plus, un hoquet, une cicatrice supplémentaire. Un match moche, avec la désagréable impression que la chasse aux coupables est vaine et improductive. Possession, occasions, le PSG avait tout pour se qualifier. Le Camp Nou et ça, rien à voir ! Ceux qui ont connu l’enfer des saisons où le PSG flirtait avec la zone de relégation savent bien que les problèmes d’hier n’ont rien à voir avec ceux d’aujourd’hui, et comme eux, à défaut de ruminer ce qui est déjà passé, je préfère relever la tête et penser à demain. Joueurs, staff, entraîneur : leur boulot, c’est de remettre la maison en ordre. Ce club a une histoire. Nous sommes là pour leur rappeler.

Leopold1712

Une incompréhension

Bonjour, Merci de nous donner la possibilité de témoigner. J’ai vu le match avec famille et amis. J’étais persuadée que nous allions nous qualifier. Même à 2-1 je ne pensais pas que le PSG pouvait être éliminé et pourtant… J’ai eu deux émotions très fortes à la fin du match. La première est une forte sensation d’injustice. Le pénalty est incompréhensible. Je ne comprends pas qu’un arbitre puisse siffler un penalty à la 89ème minute, sachant qu’un but élimine automatiquement le PSG. Après le match de Barcelone ça commence à faire beaucoup. Car même si le PSG n’aurait jamais du être dans une telle situation, sans cette erreur d’arbitrage, il est qualifiée. C’est la même chose lors de la remontada. Je commence à trouver incroyable les erreurs d’arbitrage manifestes à l’encontre des clubs français. Le penalty du Barça contre Lyon est un exemple criant. L’arbitrage européen manque de cohérence et surtout de transparence. Sur mon ressenti en tant que supporter, je suis désespérément triste et lassé. Ce qui m’énerve c’est l’investissement émotionnel que je mets dans les matchs du PSG et qui est toujours déçu. Je vis éternellement le même échec amoureux en pensant que cette fois la fin sera différente. Et malheureusement je sais qu’en septembre je vais me remettre à croire… Et puis j’aimerais bien que les joueurs commencent à porter un vrai amour au club. Et à vous lire, j’aimerais bien que la gestion du club évolue (hello Nasser).

abonne-C-194931

Écoeurement total

Ce mercredi soir devait être une formalité, un match facile avec une équipe de Manchester diminuée par les blessures et avec Pogba suspendu. Au lieu de ça, c”est tout le contraire qui s”est produit , avec une faillite collective incroyable pour des joueur de ce niveau. Parlons justement de ces joueurs, ces joueurs sans mental, sans envie et je dirais même sans passion. Ces joueurs qui, sans doute, viennent juste prendre leurs énorme chèque à la fin du mois. J”ai tout connu avec Paris, du premier titre à la victoire en Coupe d”Europe des vainqueurs de Coupes mais aussi les équipes du début des années 2000 où l”on se battait pour le maintien. J”ai été abonné des années au Parc. J”ai toujours soutenu cette équipe dans la misère ou dans la joie, fidèle à nos couleurs !!! Mais là STOP !! Deux ans après la remontada ce n”est plus possible, nous sommes la risée une nouvelle fois de la France et de l”Europe. Et cette fois me fait encore plus mal que la dernière. Au diable Paris, c”est décidé je ne regarderais plus un match du PSG cette saison, que l”on soit champions ou vainqueurs de la Coupe de France, peu m’importe, cette équipe est morte un soir de mars. Je pense à tous les supporters, ceux qui boient, mangent, respirent Paris, ceux qui se sacrifient pour un abonnement, pour les voir en déplacement. Les excuses ne servent à rien et cette équipe ne mérite plus rien de vous, de nous. Mon écœurement est total, ma déception immense mais malheureusement mon cœoeur et ma passion reste à Paris.



Source Article : Lire l’article complet

quis nec quis, felis elit. ut suscipit