«Egal» de Messi, Giroud revit en Ligue Europa – Ligue Europa

36

Le champion du monde, qui vit une saison contrastée à Chelsea, s’éclate chaque jeudi soir en Coupe d’Europe.

On peut être champion du monde, avoir connu l’extase en juillet dernier et se trouver contraint de prendre son pied uniquement les jeudis soir de semaine. En quelques mots, voilà le quotidien d’Olivier Giroud depuis le début de saison à Chelsea. A 32 ans, le buteur des Blues vit sans doute l’une de ses saisons les plus délicates depuis son avènement au haut niveau. Mais plutôt que de bouder ou de dévoiler un mauvais état d’esprit, l’ancien protégé d’Arsène Wenger à Arsenal ronge son frein. Patiente dans l’ombre. Et profite de la Ligue Europa pour s’exposer. Comme ce fut encore le cas jeudi soir lors de la qualification des Londoniens pour les demi-finales de la compétition avec un nouveau but de l’Isérois contre le Slavia Prague (4-3). Son 10e en 11 matches. Pas mal pour un élément qui cire le banc cette saison.

Deux joueurs ont marqué 10 buts en Coupe d’Europe cette saison, lui et Lionel Messi

panoramic_heslp18042019_094

Si certains avanceront – avec un brin de mauvaise foi et de parti pris dès lors qu’il s’agit d’évoquer la situation d’Olivier Giroud – que claquer dix buts face à Kiev, Malmö, Salonique ou encore le BATE Borisov n’a rien d’un exploit, la performance du Français mérite d’être saluée. Avec ce total de réalisations, l’ancien Tourangeau est le seul avec Lionel Messi (en C1) à franchir cette barre des dix buts sur la scène européenne cette saison. D’autres statistiques ? Encore buteur et passeur contre le Slavia Prague, Olivier Giroud est décisif toutes les 77 minutes en Ligue Europa cette saison. Il a aussi égalé le record du nombre de buts d’un Français sur un exercice européen détenu par les historiques Juste Fontaine (10 buts en 1958/1959) et Nestor Combin (1963/1964). Sans compter qu’il est le premier joueur de l’histoire de Chelsea à marquer autant dans cette compétition.

A 32 ans, il vise l’Euro avec les Bleus et du temps de jeu l’an prochain … A Chelsea ou ailleurs

Malgré ces chiffres éloquents et un état d’esprit de premier plan à chaque soirée européenne, l’ancien Montpelliérain ne devrait pas voir sa situation évoluer en Premier League d’ici la fin de saison. Avec seulement 24 matches joués, pour 7 titularisations, 803 maigres minutes au compteur et 2 buts en championnat, le champion du monde ne fait pas partie des premiers choix de Maurizio Sarri. Le technicien italien lui préfère Eden Hazard en position de numéro 9 ou même Gonzalo Higuain, arrivé cet hiver pour un apport plus que limité (3 buts). «Croyez-moi, je suis très frustré quand je ne suis pas sur le terrain mais je ne veux pas le montrer, plantait le principal intéressé mercredi avant de défier Prague. Je ne suis pas heureux de jouer le second rôle et c’est pourquoi j’ai dit la saison prochaine que j’aurai besoin de jouer un rôle plus important dans l’équipe.» Une façon de mettre la pression sur ses dirigeants. De façon limpide.

» A LIRE AUSSI – Jean-Michel Aulas veut Olivier Giroud… lors du prochain mercato

La question se posera dans tous les cas en juin prochain. En fin de contrat, l’ancien Tourangeau se sait observé et désiré par de nombreuses équipes en vue du prochain mercato. Son profil atypique, son expérience, le maigre coût de son transfert et sa volonté d’évoluer au plus haut niveau dans l’optique de l’Euro, font de lui un joueur rare et précieux. Interrogé dans les colonnes du Figaro sur le sujet en janvier dernier, Jean-Michel Aulas et l’OL font partie des courtisans. «J’avais rêvé de le faire venir pendant l’été et les choses n’ont pas pu se faire, de son fait. À l’été, c’est sûr que Giroud va m’intéresser. J’aime le garçon. C’est quelqu’un de bien.» Conscient qu’à 32 ans le temps presse, le 3e meilleur buteur de l’histoire des Bleus ne se contentera pas d’une saison en bout de banc l’an prochain. Quitte à s’exiler d’un pays qu’il apprécie pour revenir en France ou découvrir un autre championnat. Les options demeurent. D’ici-là, une demi-finale de Ligue Europa l’attend contre Francfort (2 et 9 mai). Où son compteur buts pourrait encore évoluer.



Source Article : Lire l’article complet

quis ut ante. dictum eleifend efficitur. Aliquam vel, Curabitur felis amet,