Les Gunners prennent une srieuse option ! – Dbrief et NOTES des joueurs (Arsenal 2-0 Naples) – Football

38

Trs srieux, Arsenal a logiquement battu Naples (2-0), ce jeudi, lors du quart de finale aller de la Ligue Europa. Ports par un excellent Aaron Ramsey, les Gunners, qui auraient pu gagner avec un cart bien plus large, iront en Italie, dans une semaine, avec le moral gonfl bloc.

Les Gunners prennent une s

Les Gunners ont mrit leur victoire.

Et si Unai Emery nous refaisait le coup ? Triple vainqueur de la Ligue Europa entre 2014 et 2016 avec le FC Sville, l’entraneur espagnol rve de remporter nouveau cette comptition. Un souhait qui peut toujours tre exauc aprs la victoire mrite d’Arsenal sur Naples (2-0), ce jeudi, lors du quart de finale aller.

Un succs maitris qui aurait pu tre bien plus large sans les multiples parades d’Alex Meret pour la formation italienne, ct de la plaque l’Emirates Stadium.

Arsenal sans piti

Mieux entrs dans la partie, les Gunners mettaient une pression continue sur le but de Meret. Il fallait seulement un quart d’heure de jeu pour faire sauter le verrou napolitain par Ramsey, la conclusion d’une belle action collective initie par zil (1-0, 15e). Surpris, les Partenopei prenaient le jeu leur compte mais manquaient d’inspiration dans les trente derniers mtres. Tout le contraire d’Arsenal, qui doublait la mise par Torreira, qui enrhumait Ruiz avant de profiter d’une dviation de Koulibaly pour faire chavirer l’Emirates Stadium (2-0, 29e).

Comment Naples pouvait renverser la vapeur ? Face des Gunners trs srieux et affams, les partenaires d’Insigne ne trouvaient pas la solution. Physiquement et dans l’occupation du terrain, les hommes d’Unai Emery taient clairement au-dessus et graient parfaitement les vnements. Peu avant la pause, il fallait une double intervention de Meret pour empcher le vice-champion d’Italie de couler dfinitivement, alors qu’Insigne, pourtant seul au point de penalty, se trouait sur sa tentative.

Meret maintient Naples flot

Au retour des vestiaires, Arsenal poussait toujours. Ramsey faisait une nouvelle fois briller Meret, qui dtournait superbement une frappe du Gallois. Le portier italien sauvait encore les meubles sur une demi-vole vicieuse de Maitland-Niles, qui aurait encore pu tuer la rencontre une bonne fois pour toutes. En face, les hommes de Carlo Ancelotti n’arrivaient pas mettre ce petit but si important pour le retour, avec notamment un nouveau rat incroyable de Zielinski.

Dans le dernier quart d’heure, les deux quipes se ruaient vers l’attaque. Arsenal cherchait conforter son avance tandis que Naples courait derrire la rduction de l’cart au score. En vain, puisque des deux cts, les attaquants, dont Aubameyeng, manquaient de prcision sur leurs tentatives. Les Napolitains devront montrer un autre visage au San Paolo pour esprer renverser cette quipe anglaise, bien dcide aller au bout cette anne.

La note du match : 7/10

Un bon match de Coupe d’Europe. Si Naples a t globalement dcevant, de son ct, Arsenal a fourni une copie trs solide. Le bon point, c’est que les deux quipes ont ouvert le jeu et ont mis de l’intensit tout au long de la partie. Une rencontre plaisante suivre.

Les buts :

– Dans l’axe, 45 mtres zil joue un une-deux avec Ramsey et lance Lacazette sur la droite. Le Franais percute, trouve Maitland-Niles devant lui sur le ct de la surface. En rupture, le jeune Gunner transmet latralement Ramsey, qui trouve le petit filet droit de Meret d’un plat du pied ras de terre au niveau du point de penalty (1-0, 15e).

– A 30 mtres, Ruiz se fait chiper le ballon par Torreira. L’Uruguayen file au but, enrhume le milieu espagnol, revenu en catastrophe, d’une magnifique talonnade derrire la jambe d’appui, avant d’allumer la mche. Malheureux, Koulibaly dvie le ballon dans son propre but (2-0, 29e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribu une note (sur 10) commente chaque joueur.

L’homme du match : Aaron Ramsey (8/10)

Pour un de ses derniers matchs europens avec Arsenal, le futur joueur de la Juventus a t norme. Auteur de l’ouverture du score aprs un superbe effort, il a t impressionnant dans l’entrejeu, participant autant au repli dfensif qu’ la construction du jeu. Un grand match.

ARSENAL :

Petr Cech (5) : le gardien tchque a pass une soire trs tranquille. Grce qui ? A Insigne et Zielinski, qui ont mang la feuille de match en attrapant les oiseaux qui planaient au-dessus de l’Emirates Stadium.

Sokratis Papastathopoulos (6,5) : le Grec s’est montr bien plus rassurant qu’ Rennes, o il avait t expuls ds la premire priode. Il n’a jamais trembl devant les attaquants italiens.

Laurent Koscielny (7,5) : incertain pour cette rencontre, le dfenseur central a rpondu prsent. Bien plac, impeccable dans les duels ariens, il a t imprial. Dans les dernires minutes, il ralise une intervention digne du capitaine qu’il est devant Milik pour garder la cage de Cech inviole.

Nacho Monreal (6,5) : srieux. L’Espagnol a toujours t bien plac sur les timides assauts adverses. Il n’tait pas loin de mettre le troisime but sur corner au retour des vestiaires.

Ainsley Maitland-Niles (7) : comme souvent, l’Anglais n’a pas du. Grace son gros abattage, il a pos de gros soucis Mario Rui. Passeur dcisif sur l’ouverture du score de Ramsey, il a montr un visage conqurant.

Lucas Torreira (7,5) : au rendez-vous. L’Uruguayen a fait la loi au milieu, en tant l’origine du break sur une somptueuse action individuelle. Un match de haute vole avec une activit monstrueuse. Remplac la 77e minute par Mohamed Elneny (non not).

Aaron Ramsey (8) : lire commentaire ci-dessus.

Sead Kolasinac (6,5) : un bon match pour le Bosnien, utilis dans un rle de piston gauche. Il s’est montr trs autoritaire en mettant le pied de manire agressive pour marquer son territoire.

Mesut Ozil (6) : oui, le milieu offensif allemand peut encore livrer desprestations intressantes.Sans tre gnial, le meneur de jeu a t important, en tant notamment impliqu dans la construction du but de Ramsey. Du mieux. Remplac la 66e minute par Henrikh Mkhitaryan (non not), auteur d’une entre intressante.

Alexandre Lacazette (5,5) : s’il n’a pas russi se montrer dangereux devant le but, l’attaquant franais a eu le mrite d’tre important dans la construction du jeu et dans le harclement de la dfense adverse. Il dcale parfaitement Maitland-Niles sur l’ouverture du score. Remplac la 66e minute par Alex Iwobi (non not).

Pierre-Emerick Aubameyang (5) : la rare dception chez les Gunners ce soir. Malgr ses nombreux appels dans la profondeur, le Gabonais a t peu servi. Dans la zone de vrit, il a fait preuve de maladresse.

NAPLES :

Alex Meret (7,5) : le meilleur joueur de son quipe. Sans ses multiples arrts, Naples aurait pu repartir de Londres avec une valise pleine craquer.

Elseid Hysaj (3,5) : un match trs compliqu pour l’Albanais. Offensivement, il n’a rien apport. Dfensivement, il s’est fait balader par Lacazette et Kolasinac. A ct de la plaque.

Nikola Maksimovic (5,5) : l’ancien joueur de Valence a tent tant bien que mal de repousser les attaquants adverses. Avec plus ou moins de russite dans la dernire heure.

Kalidou Koulibaly (4) : la grosse dception de la soire. Buteur contre son camp la demi-heure de jeu, le dfenseur central sngalais a montr beaucoup moins de srnit qu’ l’accoutume. En seconde priode, il manque plusieurs relances, dont une qui aurait pu dboucher sur un nouveau but d’Arsenal.

Mrio Rui (3) : le Portugais n’a clairement pas fait la diffrence dans son couloir. Pire encore, il a perdu des ballons trs dangereux, comme celui menant au but de Ramsey. Des errements dfensifs qui ont dstabilis toute l’arrire-garde napolitaine.

Jos Callejn (3) : inexistant. L’ailier espagnol, trop timide, n’a absolument rien apport dans son couloir. Un fantme.

Allan (4) : le Brsilien a t mconnaissable. Dbord en premire priode, le milieu de terrain n’a pas eu son impact habituel. Il a normment souffert sur les perces de Torreira et Ramsey.

Fabin Ruiz (4) : coupable de la perte de balle fatale sur le second but, l’Espagnol s’en voudra longtemps. Car il a t un des moins mauvais dans son quipe avec l’utilisation du ballon au-del de la ligne mdiane. Remplac la 82e minute par Adam Ounas (non not).

Piotr Zielinski (5) : une belle activit, mais pour lui aussi, une imprcision inhabituelle dans ses derniers gestes. Notamment sur son norme occasion en seconde priode aprs une remise d’Insigne.

Dries Mertens (3) : le Belge s’est fait manger par la dfense londonienne. Trop peu en vue, il n’a rien apport sur le front de l’attaque. Remplac la 65e minute par Arkadiusz Milik (non not).

Lorenzo Insigne (4) : une toute petite partie pour l’attaquant italien, jamais dans le bon tempo. Symbole de sa partie rate, l’norme occasion qu’il gche avant la pause sur une frappe au niveau du point de penalty. Il offre nanmoins un caviar Zielinski, qui s’est lui aussi manqu. Remplac la 82e minute par Amin Younes (non not).

+ Retrouvez les rsultats et le classement de Ligue Europa sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont t les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Ragissez dans la zone de “commentaires” ci-dessous !

ARSENAL 2-0 NAPLES (mi-tps: 2-0) – LIGUE EUROPA – 1/4 de finale / 1/4
Stade : Emirates Stadium – Arbitre : Alberto Undiano Mallenco

Buts : A. Ramsey (14e) K. Koulibaly (25e, csc) pour ARSENAL
Avertissements : – E. Hysaj (46e), pour NAPLES

ARSENAL : P. CechS. Papastathopoulos, L. Koscielny, Nacho MonrealA. Maitland-Niles, L. Torreira (Mohamed Elneny, 77e), A. Ramsey, S. KolasinacM. zil (H. Mkhitaryan, 67e)A. Lacazette (A. Iwobi, 67e), P. Aubameyang

NAPLES : A. MeretE. Hysaj, N. Maksimovic, K. Koulibaly, Mrio RuiJos Callejn, Allan, Fabin Ruiz (A. Ounas, 82e), P. ZielinskiD. Mertens (A. Milik, 66e), L. Insigne (A. Younes, 82e)

Ramsey a ouvert la marque pour les Gunners (1-0, 15e)

Torreira a pouss Koulibaly la faute (2-0, 29e)

Aubameyang au duel avec Koulibaly

Ancelotti va devoir trouver la solution dans une semaine



Source Article : Lire l’article complet

vous pourriez aussi aimer
quis ut id venenatis, suscipit eget id